Qu’est ce que l’autoconsomation ?


Qu’est ce que l’autoconsomation ?

Adoptée depuis plusieurs années par de nombreuses personnes, l’autoconsommation est considérée comme une alternative salutaire face à la rareté et la cherté de certaines ressources naturelles. Le concept de l’autoconsommation est aujourd’hui associé à plusieurs domaines et si autant de personnes y adhèrent, c’est parce qu’il possède plusieurs avantages. Qu’est-ce que l’autoconsommation ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? À quels domaines s’applique-t-elle ? Autant de questions auxquelles vous trouverez des réponses ici.

Généralités sur l’autoconsommation

Il n’est pas rare de voir le concept d’autoconsommation associé à celui de d’autoproduction. De manière générale, on peut définir l’autoconsommation comme la consommation d’une ressource ou d’un service produit par une personne pour elle-même. Autrement dit, c’est le fait de consommer soi-même ce que l’on a produit. En ce qui concerne lesdites ressources, il peut s’agir de denrées alimentaires, de biens de toutes sortes et surtout d’énergie. De plus, il est possible que le consommateur soit une entité, une famille ou un groupe de personnes.

L’autoconsommation alimentaire

Quand nous parlons de l’autoconsommation alimentaire, elle peut couvrir un large spectre d’aliments. Il peut s’agir des simples herbes ou épices de cuisine jusqu’à une culture poussée et responsable de différentes denrées alimentaires. Cela se traduit par une autosuffisance alimentaire avec la production d’un jardin potager ou d’un groupe de jardins.

Les aspects ci-dessus mentionnés ne concernent que les cultures vivrières. L’autoconsommation, c’est aussi l’élevage d’animaux destinés à la consommation (poulets, lapins, etc.).

L’autoconsommation énergétique

Aujourd’hui, la démographie sans cesse grandissante a poussé à la très forte utilisation des énergies fossiles et nucléaires. Ces dernières qui en plus d’être très dangereuses pour l’environnement sont également chères et de plus en plus rares. L’autoconsommation énergétique est donc une solution durable pour pallier ce problème.

Elle concerne plusieurs aspects. Il peut être question du bois de chauffage, de l’énergie solaire ou photovoltaïque ou de l’énergie éolienne. Cette énergie produite peut être consommée par tout un quartier ou juste un îlot urbain. Dans certains cas, l’indépendance énergétique peut conduire à une autarcie et l’énergie supplémentaire est même revendue.

Il y a quelques années, l’idée de voir chaque personne produire l’énergie qu’elle consomme semblait impossible. Cependant, les choses ont changé aujourd’hui et avec l’évolution de la technologie, le monde se tourne désormais vers une énergie renouvelable et plus sûre.

Les avantages et les inconvénients de l’autoconsommation

Bien que l’autoconsommation soit appliquée dans plusieurs domaines, elle se rapporte beaucoup plus à ceux de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne. À ce niveau, elle possède de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients.

Les points forts de l’autoconsommation

Le principal avantage qu’offre l’autoconsommation, c’est d’abord l’indépendance vis-à-vis des différents fournisseurs. Qu’il s’agisse de denrées alimentaires ou de l’énergie, vous n’aurez plus à attendre ou à subir les incommodités dues à une rupture de stock par exemple.

Aussi, nous ne pouvons parler des points forts de l’autoconsommation sans aborder la réduction des charges mensuelles, notamment les factures d’électricité. Ces dernières peuvent même devenir inexistantes. Il y a également la stabilité du coût du kWh comparé à celui du fournisseur d’énergie qui ne cesse d’augmenter.

L’adaptabilité de l’autoconsommation à la majorité des structures la rend très avantageuse. En effet, elle peut être appliquée par les particuliers, les entreprises, les familles, les collectivités, etc. La consommation énergétique est également très rentable et cela peut facilement éclipser les réticences dues au prix d’achat du matériel.

Il est possible que l’énergie produite soit supérieure à la quantité consommée par le ménage où l’entreprise. Dans ce cas, le surplus d’énergie peut être stocké grâce à des batteries. L’utilisateur a donc le choix entre vendre la surproduction ou la réutiliser en cas de pénurie.

Enfin, nous parlerons de l’aspect écologique de l’autoconsommation. En effet, l’autoconsommation permet d’être sûre de la qualité de la nourriture consommée. Vu que les produits proviennent directement de chez soi, ils sont totalement sains et aptes à être consommés. En ce qui concerne l’énergie, elle est plus propre et renouvelable et cela participe à la protection de l’environnement.

Les points faibles de l’autoconsommation

Il n’y a pas que des avantages qui sont liés à l’autoconsommation. Dans le domaine de l’énergie, le premier aspect à déplorer est le coût du matériel photovoltaïque ou éolien. Mis à part leur achat, il faut nécessairement faire appel à un professionnel pour que ce dernier puisse procéder à leur installation. Bien évidemment, tout cela peut revenir assez cher.

Aussi, il vous faudra prévoir l’achat d’un pack de batteries à décharge lente. Le coût de ces dernières peut être plus ou moins élevé en fonction de la quantité d’énergie consommée. Il ne faut pas oublier de mentionner que la production de l’énergie est soumise aux caprices de l'environnement. Tout dépend de la météo. La production d’énergie risque d’être insuffisante les jours très peu ensoleillés par exemple. Dans les cas où l’énergie consommée est supérieure à l’énergie produite, on se retrouve dans l’obligation d’optimiser et de réduire les habitudes de consommation.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *